Qui sommes nous

Comment tout cela a t’il démarré ?

L’association Le Ver luisant est née en 1989 autour de la création d’un magasin bio à Eauze. C’était alors autant un commerce qu’une association de consommateurs.

Elle s’est dissociée du magasin au bout 10 ans. Le magasin a poursuivi son chemin en tant qu’entreprise et l’association s’est développée et a élargi ses activités d’animations nature et de prestations de service : sorties, découvertes, création de mares, « paysagisme écologique », abords de mare. Le Ver Luisant était très présent au début dans le réseau « écoles et nature » dont font partie notamment les CPIE (centre permanent d’initiation à l’environnement).

Dans les années 2000, l’association a vécu au ralenti, conservant toutefois quelques activités : sorties natures, cueillette sauvage notamment.

En 2012, l’ancien magasin du centre ville déménage dans un nouveau local, 553 avenue des Pyrénées, à Eauze, entièrement construit en matériaux écologiques (éco-construction en terre paille, bâtiment chauffé par un poêle de masse). Ce déménagement marque aussi le regain d’activité de l’association, qui dispose désormais d’une grande et belle salle (la « Capèro ») au dessus du magasin. Cette salle a permis d’élargir les activités de l’association à des projets plus culturels puisque on y organise désormais des bals gascons, et divers spectacles.

 

Aujourd’hui

Le Ver Luisant compte une centaine d’adhérents. Une nouvelle équipe de bénévoles gère et anime ses activités autour de valeurs communes : élargir la vision écologique du monde, tout en s’efforçant d’œuvrer à un niveau très local, comme le suggère la maxime « penser global, agir localement ».

Si les valeurs sont communes, les goûts et les sensibilités de chacun enrichissent différemment propositions de l’association.

Il y a ceux qui cherchent une alternative à la consommation, par l’autosuffisance et l’écologie pratique au quotidien : activités de cuisine sauvage, ateliers de greffage, fabrication de conserves de légumes lacto-fermentés…

Il y a ceux qui prennent en charges des activités plus exclusivement consacrées à la protection de la nature et de la biodiversité, sans lien avec les activités humaines : créations et entretiens de mares, observations des animaux sauvages.

Il y a ceux enfin qui développent plus l’aspect « culturel » de l’association : spectacles, musique, bals gascons…

La culture gasconne occupe une certaine place dans l’association qui cherche à la faire connaître autrement qu’en valorisant ses menus favoris : rappeler qu’il y a eu toute une culture traditionnelle, une manière de vivre ici, de s’amuser, de danser, de s’entraider, de préparer les repas ensemble, d’organiser des corvées, et bien sûr de parler (ateliers de langues gasconnes).

Enfin, d’une manière plus générale, au-delà de la culture gasconne, ce qui motive nos actions c’est avant tout une recherche de l’humain et de sa juste place dans ce monde : comment vivre harmonieusement sur notre jolie planète sans lui nuire, et sans nuire à nos semblables qu’ils vivent proche de nous ou bien au bout du monde.

 

Un petit mot sur la symbolique du ver luisant

Le ver luisant (lampyris noctiluca) est un petit coléoptère qui se nourrit exclusivement de limaces et d’escargots. Jusqu’ici il n’y a pas de lien métaphorique entre l’insecte et l’association. En revanche comme nous, il a besoin de lieux naturels sains et non pollués pour se développer harmonieusement.

À l’instar de beaucoup d’insectes, sa présence caractérise certaines conditions écologiques. Il fait partie de ce qu’on appelle les « marqueurs écologiques ». Il cherche les milieux naturels sains, mais aussi l’absence de pollution lumineuse la nuit pour se reproduire.

Le ver luisant c’est une petite lumière dans la nuit, et plein de petites lumières qui se retrouvent et s’assemblent cela peut faire une grande lumière...